les mensonges de la plainte de RANARISON Tsilavo

En 2009, les preuves qu’on n’a pas fait signer des ordres de virement à blanc à RANARISON Tsilavo

RANARISON Tsilavo gère de A à Z les ordres de virements envoyés par la société CONNECTIC à la société française EMERGENT et il sait très bien que la société EMERGENT envoie des matériels informatiques à la société CONNECIC.

1.047.060 euros de virements envoyés par CONNECTIC à la société française EMERGENT NETWORK en contrepartie des matériels que RANARISON Tsilavo a évalué pour $1.361.121,68...

Les virements de 1.047.060 euros ont une contrepartie qu’est la réception des équipements à Madagascar constatée par le plaignant, RANARISON Tsilavo lui-même , la douane et les factures du grossiste des produits CISCO, WESTCON Africa. Sans préjudice, il n’y a pas de délit d’abus de biens sociaux.

la conclusion de la police économique sur l’affaire opposant RANARISON Tsilavo à Solo

SOIT TRANSMIS A Monsieur le PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE AUPRES DU TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE ANOSY  ANTANANARIVO Objet : Affaire relative aux poursuites de Monsieur ANDRIAMBOLOLONIVO...

En 2010, RANARISON Tsilavo a signé TOUS les ordres de virements bancaires de CONNECTIC Madagascar vers EMERGENT

Il accuse Solo d'abus des biens sociaux en virant en France la somme de 1.047.060 euros à la société française EMERGENT alors que RANARISON Tsilavo reconnaît lui-même 25 avril 2012 que la société EMERGENT a envoyé 1.315.125 USD et 297.032 euros des marchandises à CONNECTIC

Latest news

Must read

You might also likeRELATED
Recommended to you

Les trois premiers virements de CONNECTIC ont servi à payer les deux premières factures de WESTCON en mars 2009, RANARISON Tsilavo, le plaignant, a...

En février 2009, pour honorer une commande de la BMOI (Banque Malgache de l'Océan Indien), CONNECTIC doit acheter des matériels chez le grossiste CISCO WESTCON. Sans un règlement intégral de la commande par la société française EMERGENT, WESTCON refuse d'envoyer la commande à Madagascar. Trois virements à EMERGENT ont été signés par RANARISON Tsilavo.

L’action civile à titre individuel des associés est irrecevable d’après le livre La victime en droit pénal des affaires de Haritini Matsopoulou

Les actions civiles des actionnaires exercées à titre individuel sont irrecevables. Les actionnaires ont le droit d'agir devant le juge pénal par la voie de l'action sociale ut singuli.