RANARISON Tsilavo Le rapport du commissaire aux comptes produit par RANARISON...

Le rapport du commissaire aux comptes produit par RANARISON Tsilavo n’est pas le rapport du Cabinet Razananirina

-

Pour rendre crédible sa plainte avec demande d’arrestation, RANARISON Tsilavo énumère des anomalies significatives et des fraudes révélées par la commissaire aux comptes dans son rapport

 

Que ces faits sont aussi, entre autres, révélé par le commissaire aux comptes de la société CONNECTIC dans son rapport d’audit de l’exercice 2011 qui a constaté plusieurs anomalies significatives et des fraudes, et a émis des réserves sur les états financiers de la société ;
Qu’en effet, le commissaire au comptes à signaler un recel et un détournement de biens sociaux effectués par Solo, en comptabilisant directement dans son compte courant des ventes de l’exercice 2011 d’un montant de 1.623.321,99 ariary, ainsi qu’une fraude fiscale et détournement faisant paraître dans le compte courant de ce dernier des TVA non collectées et non déclarées de 2008 à 2010 d’un montant de 351.121.767,62 ariary de correspondants à des ventes de 2.106.730.605,72 ariary de ces trois années ;
Que lorsque sieur solo, étant gérant de la société CONNECTIC, a été sollicité à s’expliquer vue l’incohérence des comptes de la société révélés par le commissaire aux comptes et qu’aucun partage de dividende n’a été effectué par les associés depuis 2005, celui-ci est devenu méfiant et a pris le soin de bien recadrer le comptable de la société afin de dissimuler toutes les pièces comptables et les classeurs d’achat Paypal au plaignant pour masquer toutes les magouilles orchestrées par lui.
Plainte avec demande d’arrestation de RANARISON Tsilavo du 20 juillet 2015

Le rapport du commissaire aux comptes sur les états financiers arrêtés au 31 décembre 2011 n’énumère aucune des anomalies soulevées

 

RAPPORT GENERAL
DU COMMISSAIRE AUX COMPTES
SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2011

MESSIEURS LES ASSOCIES DE ConnecTIC SARL
64, Rue Pasteur RABARY Ankadivato
-101- ANTANANARIVO MADAGASCAR

Messieurs,

En exécution du mandat de commissariat aux comptes que vous nous avez confié, nous avons l’honneur de vous présenter notre rapport général relatif à l’exercice allant du 01 janvier 2011 au 31 décembre 2011 sur le contrôle des comptes de la société ConnecTIC SARL comprenant le bilan (Tableau A), le compte de résultat (Tableau B), le tableau des flux de trésorerie (Tableau C) ainsi que le tableau de variation des capitaux propres (Tableau D) arrêtés à cette date.

Les comptes annuels qui font notamment apparaître un bénéfice net de MGA 58.009.624,45 contre un bénéfice net de MGA 125.908.262,76 en 2010 ont été arrêtés par la Direction de la société. Il nous appartient, sur la base de notre audit d’exprimer une opinion sur ces  comptes.

Nous avons effectué notre audit conformément aux normes internationales d’audit de l’IFAC. Les états financiers ci-dessus ont été établis suivant les principes et les dispositions prévues par le plan comptable général 2005.

Ces normes requièrent la mise en œuvre de diligences permettant d’obtenir une assurance raisonnable que ces comptes ne comportent pas d’anomalies significatives. Un audit comprend également une évaluation des principes et méthodes comptables appliqués et les estimations faites par la Direction ainsi qu’une évaluation globale de la présentation des états financiers.

Nous estimons que nos contrôles fournissent une base raisonnable à l’expression de notre opinion ci-après :

Les mouvements de fonds qui sont enregistrés dans le compte courant des Associés ne sont pas justifiés.

A NOTRE AVIS, et sous réserve des remarques citées dans les paragraphes précédents, les états financiers précités arrêtés au 31 décembre 2011 tels qu’ils sont présentés dans les tableaux A à D et aux annexes ci-après sont sincères et donnent une image fidèle de la situation financière de ConnecTIC SARL, du résultat de ses opérations pour l’exercice clos à cette date en conformité avec les normes comptables applicables à Madagascar et appliquées sur les mêmes bases.

 Antananarivo, le 20 mars 2012
Le Commissaire aux Comptes
RAZANANIRINA Bruno

 

RAPPORT SPECIAL
DU COMMISSAIRE AUX COMPTES
SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2011

MESSIEURS LES ASSOCIES DE ConnecTIC SARL
64, Rue Pasteur RABARY Ankadivato
-101- ANTANANARIVO MADAGASCAR

Messieurs,

En notre qualité de commissaire aux comptes de votre société, nous vous présentons notre rapport sur les conventions réglementées.

Il ne nous appartient pas de rechercher l’existence de conventions, mais de vous communiquer, sur la base des informations qui nous ont été données, les caractéristiques et les modalités essentielles de celles dont nous avons été avisés, sans avoir à nous prononcer sur leur utilité et leur bien-fondé. Il vous appartient, selon les termes des articles 373 à 375 de la loi 2003-036 du 30 janvier 2004 sur les sociétés commerciales, d’apprécier l’intérêt qui s’attachait à la conclusion de ces conventions en vue de leur approbation.

Nous vous informons qu’il ne nous a été donné avis d’aucune convention conclue au cours de l’exercice et visée à l’article 372 et suivant de la loi sur les sociétés commerciales.

Toutefois, le solde des opérations entre la société ConnecTIC et ses associés se  détaille comme suit au 31 décembre 2011 :

–      Les   dettes   envers   Mr   ANDRIAMBOLOLO-NIVO   Solo,   Gérant  et  Associé majoritaire s’élèvent  à  MGA 79 212 829,57. Aucune convention ne vient justifier ce solde.

Nous avons effectué nos travaux selon les normes d’audit de l’IFAC applicables à Madagascar ; ces normes requièrent la mise en œuvre de diligences destinées à vérifier la concordance des informations qui nous ont été données avec les documents de base dont elles sont issues.

Antananarivo, le 20 mars 2012
Le Commissaire aux comptes
RAZANANIRINA Bruno

Les preuves que la justice malgache a été manipulée par RANARISON Tsilavo pour faire condamner Solo, son patron, à 2 ans de prison avec sursis et 428.492 euros d’intérêts civils à régler à RANARISON Tsilavo, un simple associé, alors que c’est la société CONNECTIC qui est la victime directe et personnelle

RANARISON Tsilavo a perdu son référé auprès du Tribunal de Grande Instance d’Evry (France) pour diffamation pour interdire la publication sur différents sites de l’état de la Justice à Madagascar avec RANARISON tsilavo en toile de fond 

Les mensonges de RANARISON Tsilavo prouvées par des preuves écrites

Les jugements rendus par les magistrats malgaches violant la loi au bénéfice de RANARISON Tsilavo

Les virements de 1.047.060 euros, objet de la plainte pour abus de biens sociaux de RANARISON Tsilavo, tous les ordres de virement signés par RANARISON Tsilavo, ont une contrepartie de 1.321.125 USD et 297.032 EUROS de matériels reçus par CONNECTIC d’après l’email du 25 avril 2012 de RANARISON Tsilavo lui-même

Les factures d’achat d’équipements CISCO auprès du revendeur WESTCON Africa, revendeur agréé CISCO, ainsi que les échanges de correspondance par la société française EMERGENT NETWORK d’après un schéma de travail tripartite (CONNECTIC – WESTCON AFRICA – EMERGENT NETWORK )établi par RANARISON tsilavo lui-même en mars 2009. RANARISON Tsilavo a lui même établi une facture d’IOS (logiciciel de CISCO) de 20.000 euros en mars 2009

Les douanes françaises ont constaté que la société EMERGENT NETWORK a envoyé à la société CONNECTIC pour 1.415.430 euros de matériels.

La victime directe et personnelle de l’abus des biens sociaux est la société CONNECTIC et non RANARISON Tsilavo, simple associé : L’article 6 du code de procédure pénale malgache ainsi que l’article 181 de loi sur les sociétés commerciales à Madagascar sont clairs.

L’arrêt de la Cour d’appel d’Antananarivo a violé l’article 2 du code de la concurrence et l’article 1598 du code civil malgache. Il a également traduit de travers une attestation pourtant claire de la société CISCO.

Le jugement du tribunal correctionnel du 15 décembre 2015 est sans motivation, se contentant de dire « Il résulte preuve suffisante contre le prévenu Solo d’avoir commis le délit d’abus de confiance à lui reprocher ». Que dire de plus ?

L’intérêt civil est dû au victime direct et personnel de l’infraction, la société CONNECTIC, et non à un simple associé : L’article 6 du code de procédure pénale malgache ainsi que l’article 181 de loi sur les sociétés commerciales à Madagascar sont clairs.

Le pouvoir souverain des juges du fond est applicable à condition que les décisions soient motivées et s’appuyent sur une base légale. Et comme le jugement du tribunal correctionnel est sans motivation tour en violant les lois malgaches tandis que l’arrêt de la Cour d’appel ne fait que violer la loi dans motivation.

Le jugement du tribunal de commerce du 27 mars 2019 présidée par RAKOTOARILALAINA Annick Rosa fait référence à l’article 301 de la LTGO concernant l’autorité de la chose jugée alors que c’est la première fois que RANARISON Tsilavo et la société CONNECTIC a affaire à la justice

RANARISON Tsilavo a signé la totalité des 76 virements de la société CONNECTIC vers la société française EMERGENT que RANARISON Tsilavo considère comme sans contrepartie dans sa plainte pour abus des biens sociaux contre son patron Solo

Les magistrats malgaches ont violé les lois malgaches dans leurs jugements qui favorisent RANARISON Tsilavo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest news

Aucun redressement fiscal en France pour EMERGENT NETWORK lors du contrôle fiscal du mois de mars 2013

La société EMERGENT a fait l'objet d'une vérification de comptabilité en mars 2013 pour les comptes de 2010 et 2011 qui s'est conclue par une absence de redressement pour l'administration fiscale française.

EMERGENT NETWORK est une EURL française assujettie au régime des sociétés de personne donc le bénéfice de la société correspond au revenu de Solo

Pour le calcul du résultat fiscal, les rémunérations éventuellement perçues par l’associé unique personne physique ne sont pas déductibles du bénéfice imposable (en contrepartie, les rémunérations ne sont pas imposés en tant que traitement et salaires).

Must read

You might also likeRELATED
Recommended to you