Les trois premiers virements de CONNECTIC ont servi à payer les deux premières factures de WESTCON en mars 2009

Dans sa plainte avec demande d’arrestation ainsi que lors des différentes auditions, la  tactique de RANARISON Tsilavo est immuable : je ne connais pas la société EMERGENT NETWORK et c’est seulement en septembre 2015, sur sur les dires des meneurs de la grève sans préavis chez CONNECTIC en avril 2012 que j’ai connaissance de l’envoi d’importants virements de la société CONNECTIC à la société EMERGENT NETWORK et c’est seulement en ce moment là que j’ai connaissance que la société EMERGENT NETWORK est la propriété de Solo.

Il a donc signé près de 70 ordres de virements internationaux, pendant quatre années , sans s’en rendre compte d’aucune anomalie.

« Ny septembre 2012 dia nahazo confirmation aho fa ilay société EMERGENT NETWORK SYSTEMS izay any France dia misoratra tanteraka ain’ny Solo AXX irery, ary tamin’io ihany dia nangataka confirmation tamin’ny mpiasa voaroaka ireo ny tenako momban’ireo famoaham-bola mampiahiahy araka ny baiko omen’i Solo azy ireo. Taty aoriana dia nanamafy izany ihany koa ny banky BNI sy BMOI ka nanome taratasy fanamarihana momba ny fivoahan’ireo vola ireo ary indro atolotro anareo amin’ny antsipirihiny izany. »
En septembre 2012, j’ai reçu confirmation que la société EMERGENT NETWORK SYSTEMS basée en France appartient exclusivment à Solo. Constat confirmé, à ma demande, par les amployés licenciés de l’entreprise qui ont relevé des mouvements douteux de transferts de fonds qu’ils ont effectués sur ordre de Solo. Les banques BNI et BMOI ont par la suite reconnu l’existence de ces faits à travers la délivrance d’attestation de sorties de fonds dont les documents détaillés vous sont remis par mes soins.
Déclaration de RANARISON Tsilavo à la police économique le 22 juillet 2015

CONNECTIC a commandé des produits CISCO à la société WESTCON Africa,  le 20 février 2009 pour une commande de la BMOI à livrer d’urgence.

 

Comme La société WESTCON refuse de livrer les produits CISCO commandés sans un règlement intégral d’avance. RANARISON Tsilavo demande à la société WESTCON de facturer la société EMERGENT NETWORK, maison mère de CONNECTIC, qui va se charger du paiement de la facture – 4 mars 2009 –

Ce diaporama nécessite JavaScript.

WESTCON Africa exige le paiement complet avant tout envoi des matériels

Ce diaporama nécessite JavaScript.

RANARISON Tsilavo dit  à RAHARISON Gisèle, trésorière de la société CONNECTIC en 2009, d’envoyer des fonds à la sociéte française EMERGENT.
 » Il faut qu’on arrive à envoyer 121.000 USD à Paris d’ici mercredi par tous les moyens »

RANARISON Tsilavo a envoyé à la société CISCO en novembre 2013 la liste des factures supposées fictives émises employées pour des virements de fonds à la société EMERGENT NETWORK. Celles surlignées en jaune concernent les trois (3) premiers virements de CONNECTIC à la société française EMERGENT.

Premier virement de 37.245 USD à la société EMERGENT le 9 mars 2009.

 

 

Deuxième virement de 66.740 USD de CONNECTIC à la société française EMERGENT, le 11 mars 2009

 

Troisième virement de 26.500 USD de CONNECTIC à EMERGENT, le 11 mars 2009

Les trois (3) rapports quotidiens des salariés envoyés à RANARISON Tsilavo qui confirment les trois (3) virements bancaires envoyés à CONNECTIC. RANARISON Tsilavo ne peut pas donc nier qu’il n’est pas au courant des virements bancaires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

RANARISON Tsilavo lui-même notifie à WESTCON que la société  EMERGENT NETWORK vire 121.434,81 USD à la société WESTCON en deux virements bancaires

Le premier virement de 100.000 USD de la société EMERGENT NETWORK à WESTCON annoncé par RANARISON Tsilavo

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le second virement de 21.434,81 USD de la société EMERGENT NETWORK à WESTCON du 25 mars 2009

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les factures WESTCON  sont au nom de EMERGENT et concernent des matériels CISCO

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

L’adresse de facturation est bien EMERGENT NETWORK SYSTEMS et l’adresse de livraison est CONNECTIC Madagascar

Le relevé de compte de WESTCON Africa qui tient compte des trois virements et des deux factures de EMERGENT NETWORK

 

La douane française a bien constaté l’envoi par EMERGENT NETWORK des produits CISCO à la société CONNECTIC à Madagascar

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La banque BMOI va recevoir les produits CISCO le 17 avril 2009

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Les trois virements de CONNECTIC à EMERGENT illustrés dans cet article font partie des virements dits illicites dans la plainte avec demande d’arrestation de RANARISON Tsilavo du 20 juillet 2015

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Conclusions :
1 – Les virements bancaires envoyés par CONNECTIC à la société EMERGENT ont une contrepartie,
2 – RANARISON Tsilavo connaît très bien l’existence de la société EMERGENT NETWORK, puisqu’il a lui même imaginé la relation tripartite EMERGENT NETWORK – CONNECTIC – WESTCON Africa
3 – EMERGENT NETWORK SYSTEMS ont acquis des produits CISCO SYSTEMS auprès du grossiste agréé CISCO, la société WESTCON Africa. Contrairement à ce que la Cour d’appel d’Antananarivo affirme,
4 – RANARISON Tsilavo reçoit à chaque fin de journée des rapports générés par l’intranet et rédigés par les salariés.

Déposition de RANARISON Tsilavo à la police économique du 22 juillet 2015