1.047.060 euros de virements envoyés en France

En 2009, les preuves qu’on n’a pas fait signer des ordres de virement à blanc à RANARISON Tsilavo

RANARISON Tsilavo gère de A à Z les ordres de virements envoyés par la société CONNECTIC à la société française EMERGENT et il sait très bien que la société EMERGENT envoie des matériels informatiques à la société CONNECIC.

1.047.060 euros de virements envoyés par CONNECTIC à la société française EMERGENT NETWORK en contrepartie des matériels que RANARISON Tsilavo a évalué pour $1.361.121,68...

Les virements de 1.047.060 euros ont une contrepartie qu’est la réception des équipements à Madagascar constatée par le plaignant, RANARISON Tsilavo lui-même , la douane et les factures du grossiste des produits CISCO, WESTCON Africa. Sans préjudice, il n’y a pas de délit d’abus de biens sociaux.

Les trois premiers virements de CONNECTIC ont servi à payer les deux premières factures de WESTCON en mars 2009, RANARISON Tsilavo, le plaignant, a...

En février 2009, pour honorer une commande de la BMOI (Banque Malgache de l'Océan Indien), CONNECTIC doit acheter des matériels chez le grossiste CISCO WESTCON. Sans un règlement intégral de la commande par la société française EMERGENT, WESTCON refuse d'envoyer la commande à Madagascar. Trois virements à EMERGENT ont été signés par RANARISON Tsilavo.

TOUS les ordres de virements bancaires de CONNECTIC vers EMERGENT de 2009 à 2012 ont été signés par RANARISON Tsilavo

Chaque ordre de virement international signé par RANARISON Tsilavo  est systématiquement accompagné d'une facture de la société française EMERGENT NETWORK établie par le plaignant, RANARISON Tsilavo lui-même. La facture et l'ordre de virement sont donc à l'initiative du plaignant.

RANARISON Tsilavo reçoit chaque jour des états générés par l’intranet ainsi que le rapports du travail effectué dans la journée par chaque salarié de...

Car RANARISON Tsilavo affirme qu'on l'a forcé à signer des ordres de virement à blanc et qu'il n'est pas au courant que c'est la société EMERGENT, qu'il dit lui-même le maison mère de CONNECTIC, qui est le bénéficiaire des 72 ordres de virements pendant quatre années de 2009 à 2012

Pendant quatre années, de 2009 à 2012, RANARISON Tsilavo ne s’est pas rendu pas compte que la société EMERGENT appartient à Solo

Et, il a fallu que les meneurs de gréve sans préavis au sein de la société CONNECTIC, devenus entre temps dirigeants de NEXTHOPE font part à RANARISON Tsilavo de ce scoop en septembre 2015 d'après ses dires lors de l'interrogatoire chez la la police économisua

Latest news

Must read

You might also likeRELATED
Recommended to you

1.047.060 euros de virements envoyés par CONNECTIC à la société française EMERGENT NETWORK en contrepartie des matériels que RANARISON Tsilavo a évalué pour $1.361.121,68...

Les virements de 1.047.060 euros ont une contrepartie qu’est la réception des équipements à Madagascar constatée par le plaignant, RANARISON Tsilavo lui-même , la douane et les factures du grossiste des produits CISCO, WESTCON Africa. Sans préjudice, il n’y a pas de délit d’abus de biens sociaux.