justice à Madagascar

Les magistrats à Madagascar condamnent Solo malgré toutes les preuves qui ont été produites

Il n'y a pas de de délit d'abus de biens sociaux ou de faux s'il n'y a pas de préjudice. Mais on a quand même condamné Solo à 2 ans de prison avec sursis et un milliard cinq cent millions (1.500.000.000) ariary d'intérêts civils à régler à RANARISON Tsilavo le plaignant.

la conclusion de la police économique sur l’affaire opposant RANARISON Tsilavo à Solo

SOIT TRANSMIS A Monsieur le PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE AUPRES DU TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE ANOSY  ANTANANARIVO Objet : Affaire relative aux poursuites de Monsieur ANDRIAMBOLOLONIVO...

Appel de Solo aux Magistrats malgaches du 11 juillet 2017

à Mesdames, Messieurs les Hauts Magistrats, qui vont juger du PIL déposé par le PGCS le 20 septembre 2016 au sujet d’une affaire opposant Solo...

Latest news

Must read

You might also likeRELATED
Recommended to you

De 2009 à 2012, RANARISON Tsilavo ne s’est pas rendu compte que 76 virements de 3.663.933.565,79 ariary ont été envoyés à la société EMERGENT

D'après la déclaration de RANARISON Tsilavo au policiers, le 22 juillet 2015, ce n'est qu'en septembre 2015, que les meneurs de grève devenus salariés de la future société NEXTHOPE lui a appris que des virements de près de vingt milliards de FMG ont été envoyés à la société française EMERGENT

RANARISON Tsilavo est le seul signataire des comptes bancaires de CONNECTIC

RANARISON Tsilavo ose affirmer lors de l'interrogatoire à la police économique d'Antananarivo que c'est seulement en septembre 2015, d'après les indications des salariés grevistes actuellement chez NEXTHOPE qu'il a connaissance des virements bancaires à la société EMERGENT par CONNECTIC

Pendant quatre années, de 2009 à 2012, RANARISON Tsilavo ne s’est pas rendu pas compte que la société EMERGENT appartient à Solo

Et, il a fallu que les meneurs de gréve sans préavis au sein de la société CONNECTIC, devenus entre temps dirigeants de NEXTHOPE font part à RANARISON Tsilavo de ce scoop en septembre 2015 d'après ses dires lors de l'interrogatoire chez la la police économisua