RANARISON Tsilavo dit au grosssiste CISCO de facturer EMERGENT

RANARISON Tsilavo dit que WESTCON , grossiste CISCO, doit facturer EMERGENT NETWORK

1.288.099, 70 USD de facturation de produits CISCO par WESTCON à EMERGENT. Dans son email du 4 mars 2009, RANARISON Tsilavo dit au grossiste agréé des produits CISCO, WESTCON, qu’au niveau CISCO,  CONNECTIC reste le partenaire vendeur au lieu de EMERGENT NETWORK . Cette dernière va payer les factures établies par WESTCON en son nom pour les produits envoyés à Madagascar.

RANARISON Tsilavo dans son email du 4 mars 2009 demande au grossiste agréé des produits CISCO de facturer EMERGENT la maison mère de CONNECTIC

Une société est maison mère de l'autre, lorsque elles ont un même actionnaire. Solo est l'associé principal dans les deux sociétés EMERGENT et CONNECTIC. Dans sa plainte ainsi que lors de sa déposition à la police économique et chez le juge d'instruction, Ranarison Tsilavo affirme le contraire.

RANARISON Tsilavo reconnaît que EMERGENT NETWORK est la maison mère de CONNECTIC le 4 mars 2009 et le confirme le 6 mars 2009

C'est clair et net dès le 6 mars 2009, RANARISON Tsilavo reconnaît sans ambiguïté que la société mère de CONNECTIC est la société EMERGENT...

Latest news

Must read

You might also likeRELATED
Recommended to you

En 2009, les preuves qu’on n’a pas fait signer des ordres de virement à blanc à RANARISON Tsilavo

RANARISON Tsilavo gère de A à Z les ordres de virements envoyés par la société CONNECTIC à la société française EMERGENT et il sait très bien que la société EMERGENT envoie des matériels informatiques à la société CONNECIC.

1.047.060 euros de virements envoyés par CONNECTIC à la société française EMERGENT NETWORK en contrepartie des matériels que RANARISON Tsilavo a évalué pour $1.361.121,68...

Les virements de 1.047.060 euros ont une contrepartie qu’est la réception des équipements à Madagascar constatée par le plaignant, RANARISON Tsilavo lui-même , la douane et les factures du grossiste des produits CISCO, WESTCON Africa. Sans préjudice, il n’y a pas de délit d’abus de biens sociaux.

A chaque fin de journée, RANARISON Tsilavo reçoit des états générés par l’intranet

RANARISON Tsilavo ne peut pas ne pas savoir ce qui se passe dans la société CONNECTIC dont il est le directeur exécutif var à chaque fin de journées, il reçoit différents rapports des collaborateurs ainsi que des états générés automatiquement par l'intranet de la société CONNECTIV