RANARISON Tsilavo et sa plainte traitée en dix jours mandat de dépôt compris du poursuivi. Solo a été donc bloqué 5 mois en prison (pour qu’il ne puisse pas se défendre) et n’a recouvert la liberté qu’au prononcé du jugement, le 15 décembre 2015

Solo est accusé d’abus de biens sociaux et de faux par RANARISON Tsilavo sur la base de virements qui ont été envoyés en France à La société EMERGENT NETWORK d’un montant globlal de 1.020.060 euros alors que ce même RANARISON Tsilavo reconnaît le 25 avril 2012 que la société CONNECTIC a reçu pour 1.361.125 USD et 297.032 euros de matériels de la part de sa maison mère française, la société EMERGENT NETWORK..

RANARISON Tsilavo directeur exécutif de CONNECTIC jusqu’en septembre 2012, gérant fondateur CEO de NEXTHOPE Madagascar en novembre 2012, a déposé une plainte avec demande d’arrestation pour un délit d’abus de biens sociaux au Procureur Général près de la Cour d’Appel (PGCA) d’Antananarivo le 20 juillet 2015.

La plainte est tout de suite diligentée personnellement par le procureur général de la Cour d’appel (au lieu d’être transmis au Procureur de la République conformément au code de procédure pénale) et Solo a été incarcéré à la prison d’Antanimora dès le mercredi 29 juillet 2015 pour n’être libéré que le jour du prononcé du verdict le 15 décembre 2015, soit cinq mois après. C’est de la prison que Solo s’est défendu.

Solo est accusé d’abus de biens sociaux et de faux par RANARISON Tsilavo sur la base de virements qui ont été envoyés en France d’un montant global de 1.047.060 euros qui bien sûr ont une contrepartie de 1.361.125 USD et 297.032 euros , acceptée par le plaignant, RANARISON Tsilavo, lui-même dans un email du 25 avril 2012.

 

Les virements qui s’élèvent à 1.047.060 euros ont été tous signés par RANARISON Tsilavo lui-même et ce RANARISON Tsilavo reconnaît lui-meme le 25 avril 2012 que Solo a envoyé à Madagascar des matériels d’une valeur globale de 1.361.125 USD et 297.032 euros. Dans un monde normal, il n’y a pas de de délit puisque la contre valeur est supérieure au montant des virements supposés fictifs de 1.O47.060 euros.

 

D’après même le Président de la République de Madagascar, Andry RAJOELINA, des magistrats ont payé pour être admis au concours d’entrée de l’Ecole nationale de la magistrature

 

 

la plainte est farfelue car elle ne repose sur rien de concret.
la plainte est efficace car solo est bouclé de suite à la prison d’antanimora jusqu’au prononcé du jugement et a été condamné à 2 ans de prison avec sursis et un milliard cinq cent millions ariary soit 428.492 euros d’intérêts civils à régler à ranarison tsilavo

On a tout vu dans cette affaire :

– Un jugement du tribunal correctionnel d’Antananarivo du 15 décembre 2015, présidé par RAMBELO Volatsinana sans aucune motivation, oui sans aucune motivation qui se conte de dire  » il résulte preuve suffisante  » pour condamner Solo à 2 ans de prison et 428.492 euros d’intérêts civils.
Plus d’explication sur les sites webs www.rambelo.ovh, www.motiver.ovh, www.motivation.ovh,
– Un arrêt de la Cour d’appel d’Antananarivo du 13 mai 2016 qui n’attend même pas une demande de désaississement pour statuer en absence des avocats de Solo. La motivation trouvée est tout aussi farfelue car l’arrêt déduit que comme la société française EMERGENT NETWORK n’est pas un partenaire CISCO, les factures émises à l’appui des virements de 1.047.060 euros ne peuvent être que fausses faisant fi des contreparties que le plaignant lui-même à reconnu pour 1.361.125 USD et 297.032 euros.
Plus d’explication sur www.denaturer.ovh et www.denaturation.ovh
– L’arrêt de la Cour de Cassation d’Antananarivo du 23 mars 2017, présidé par RATOVONELINJAFY Bakoly, est à mettre dans les annales de l’infâmie car il consacre qu’un simple associé est la victime directe et personnelle d’un abus de biens sociaux.
Plus d’explication sur www.bakoly.ovh, www.ratovo.ovh.

Mise à jour du 7 novembre 2017 du résumé, suite à la plainte contre X déposée par RANARISON Tsilavo le 4 juillet 2017
On laisse RANARISON Tsilavo, détenant 20 % des parts de la société CONNECTIC,  présenter lui-même cette affaire l’opposant à son ancien patron Solo à travers l’exposé des faits dans sa plainte contre X avec constitution de partie civile au Doyen des Juges d’Instruction du Tribunal de Grande Instance de Paris, le 4 juillet 2017. Il manque dans cette présentation par rapport à sa plainte initiale avec demande d’arrestation déposée près du Procureur Général près de la Cour d’Appel d’Antananarivo du 20 juillet 2015 , la partie dénonciation par le Cabinet de Commissariat aux comptes RAZANANIRINA des anomalies sur les comptes annuels de la société CONNECTIC en 2011 déposée en 2012.

En résumé, RANARISON Tsilavo a découvert que solo en sa qualité de gérant de la société Connectic a payé des factures de la société française Emergent Network, pour un montant d’environ 1.047.060 euros à l’aide de fausses factures de produits de la société Cisco systems que la société Connectic dit n’avoir jamais reçu.
D’après RANARISON tsilavo, la société Cisco systems nie catégoriquement l’existence de toute relation d’affaires avec la société Emergent network et déclare même que cette dernière ne s’est jamais vue le droit de céder le droit de commercialiser la moindre licence à Madagascar.
solo a été donc condamné à une peine de deux d’emprisonnement avec sursis, ainsi qu’à payer à RANARISON tsilavo environ 428.492 euros au titre des intérêts civils.
Plainte contre X avec constitution de partie civile de RANARISON tsilavo déposée au doyen des juges d’instruction tribunal de grande instance de paris le 4 juillet 2017

Tout au long de notre démonstration, on va retenir la somme de 1.047.060 euros qui correspond au montant des virements envoyés par CONNECTIC à la société française EMERGENT de 2009 à 2012.

Et on va comprendre tout de suite que c’est une accusation farfelue et mal ficelée car les virements, qui sont TOUS signés par RANARISON Tsilavo, le plaignant lui-même, ont une également contrepartie appuyée par des pièces :

  • RANARISON Tsilavo a lui même rédigé le 25 avril 2012 un e-mail reconnaissant que la société EMERGENT a envoyé pour 1.361.125 USD et 297.032 euros de marchandises à la société CONNECTIC à Madagascar, pour la période 2009, 2010 et 2011.  RANARISON Tsilavo le plaignant reconnaît le 25 avril 2012 que la société EMERGENT a envoyé à la société CONNECTIC des matériels pour 1..361.125 USD et 297.032 euros.
  • La douane française a constaté que la société EMERGENT NETWORK a envoyé des matériels à la société CONNECTIC à Madagascar par l’intermédiaire du transitaire français Midex à Orly, pour 1.415.430 euros.
  • Le grossiste des produits CISCO a facturé la société EMERGENT NETWORK pour 1.244.714,90 USD pour des produits fabriqués par la société CISCO destinés à la société CONNECTIC à Madagascar. L’adresse de destination est Madagascar et les utilisateurs finaux (end users) sont des entreprises situées à Madagascar.
    Les bons de commande ont été établis par RANARISON Tsilavo lui-même.
 Des virements supposés illicites de 1.047.060 euros envoyés à la société EMERGENT qui ont une contrepartie confirmée par différentes sources et la contrepartie dépasse très largement le montant des virements TOUS signés par RANARISON Tsilavo.

C’est écrit sur le site de CISCO « Le matériel Cisco peut être revendu ou loué librement » nul besoin d’être membre d’une chaîne de vente quelconque pour pouvoir vendre

https://www.cisco.com/c/fr_ca/products/warranty-listing/hw-sw-relicensing-program-fr.html

 

RANARISON Tsilavo, le plaignant, reconnaît lui-même que Solo a envoyé à la société CONNECTIC 1.361.125 USD et 297.032 euros de marchandises à la société CONNECTIC à Madagascar, pour la période 2009, 2010 et 2011

 

La plainte pour diffamation de RANARISON Tsilavo déposée au Tribunal de grande instance de Paris en juillet 2017 qui résume l’affaire d’abus des biens sociaux jugée à Madagascar 

Pour aller plus loin :

  1. qui peut déposer une action civile pour bénéficier des intérêts civils www.actioncivile.ovh
  2. les virements ont été tous signés par RANARISON Tsilavo www.virement.ovh
  3. les tenants et les aboutissants d’un délit d’abus des biens sociaux : www.abs-madagascar.ovh 
Affaire RANARISON Tsilavo contre Solo - Tous les jugements qui ont été rendus par les tribunaux malgaches VIOLENT la loi à Madagascar et tous les jugements sont tous en faveur de RANARISON Tsilavo

Affaire RANARISON Tsilavo contre Solo - Tous les jugements qui ont été rendus par les tribunaux malgaches VIOLENT la loi à Madagascar et tous les jugements sont tous en faveur de RANARISON Tsilavo

2019
21/03/2019

Annick Rosa RAKOTARILALAINA confond Sieur Solo et la société CONNECTIC pour essayer de placer un jugement motivé par la force de la chose jugée des articles 301 et 302 de la LTGO

Sieur Solo, gérant de la société CONNECTIC, une personne physique a été condamné sans motivation par le tribunal correctionnel d’Antananarivo le 15 décembre 2015 par une cour présidée par RAMBELO Volatsinana dans un jugement sans motivation. SUR L’ACTION PUBLIQUE Il résulte de preuve suffisante contre le prévenu A Solo-Niaina d’avoir..Lire la suite

2017
21/03/2017

La cour de cassation malgache ne peut pas ignorer que d’après le loi sur les sociétés commerciales à Madagascar c’est la société CONNECTIC qui est la victime directe et personnelle de l’abus des biens sociaux

L’arrêt de la Cour d’appel d’Antananarivo ne peut être que cassé avec ce seul argument : RANARISON Tsilavo, simple associé de la société CONNECTIC, n’est pas la victime directe et personnelle de l’abus de biens sociaux qui n’est d’ailleurs qu’une affaire montée de toute pièce par RANARISON Tsilavo. Ce n’est..Lire la suite

2016
13/05/2016

Les juges du fond malgaches violent la loi en attribuant les intérêts civils à RANARISON Tsilavo, simple associé, alors que c’est la société CONNECTIC qui est la victime directe et personnelle du supposé délit d’abus de biens sociaux

13/05/2016

Le site web de la société CISCO dit que la revente des produits CISCO est libre contrairement à la motivation de la Cour d’appel d’Antananarivo

Si vous souhaitez acheter du matériel Cisco, de nombreuses options s’offrent à vous. Vous pouvez acheter du matériel directement auprès de Cisco ou auprès des revendeurs certifiés Cisco. Vous avez également le choix entre du matériel nouveau ou d’occasion. Le matériel Cisco peut être revendu ou loué librement. https://www.cisco.com/c/fr_ca/products/warranty-listing/hw-sw-relicensing-program-fr.html Cette..Lire la suite

13/05/2016

L’arrêt de la Cour d’appel d’Antananarivo du 13 mai 2016 traduit de travers une attestation en anglais du plaignant, RANARISON Tsilavo, tout en violant l’article 2 de la loi sur la concurrence à Madagascar

D’après l’arrêt du 13 mai 2016 de la Cour d’Appel d’Antananarivo : « Que la société CISCO a nié l’existence de la société EMERGENT NETWORK comme partenaire commercial autorisé à distribuer ses produits ; Qu’ainsi les factures établies par la société EMERGENT NETWORK sur la base des produits CISCO sont réputées..Lire la suite

2015
24/12/2015

 » Il résulte preuve suffisante « RAMBELO Volatsinana a confondu 3 MOTS au lieu de 3 PHRASES lorsqu’elle condamne Solo à 2 ans de prison et 428.492 euros d’intérêts civils à régler à RANARISON Tsilavo, simple associé

SUR L’ACTION PUBLIQUE Il résulte de preuve suffisante contre le prévenu A Solo-Niaina d’avoir commis le délit d’abus de confiance à lui reprocher : Qu’il échet de le déclarer coupable. Jugement rendu par Mme RAMBELO Volatsinana qui a présidé le Tribunal correctionnel d’Antananarivo le 8 décembre 2015 C’est par cette..Lire la suite

15/12/2015

RANARISON Tsilavo, un simple associé, est la victime directe et personnelle d’un abus de sociaux contrairement à l’article 181 de la loi sur les sociétés à Madagascar

15/12/2015

Le jugement rendu par le Tribunal correctionnel d’Antananarivo du 15 décembre 2015 est sans motivation se contentant d’énoncer « Il résulte preuve suffisante »

SUR L’ACTION PUBLIQUE Il résulte de preuve suffisante contre le prévenu A Solo-Niaina d’avoir commis le délit d’abus de confiance à lui reprocher : Qu’il échet de le déclarer coupable. Jugement rendu par Mme RAMBELO Volatsinana qui a présidé le Tribunal correctionnel d’Antananarivo le 8 décembre 2015 C’est par cette..Lire la suite