RANARISON Tsilavo et sa plainte farfelue mais efficace pour mettre en mandat de dépôt son patron pendant 5 mois

RANARISON Tsilavo directeur exécutif de CONNECTIC jusqu’en septembre 2012, gérant fondateur CEO de NEXTHOPE Madagascar a déposé une plainte avec demande d’arrestation d’abus de biens sociaux au Procureur Général près de la Cour d’Appel (PGCA) d’Antananarivo le 20 juillet 2015. La plainte est tout de suite diligentée par le PGCA et Solo a été incarcéré à la prison d’Antanimora pour n’être libéré que le jour du prononcé du verdict le 15 décembre 2015, soit cinq mois après. C’est de la prison que Solo s’est défendu.

Solo est accusé d’abus de biens sociaux et de faux par RANARISON Tsilavo.

la plainte est farfelue car elle ne repose sur rien de concret.
la plainte est efficace car solo est bouclé de suite à la prison d’antanimora jusqu’au prononcé du jugement et a été condamné à 2 ans de prison avec sursis et un milliard cinq cent millions ariary soit 428.492 euros d’intérêts civils à régler à ranarison tsilavo

la plainte est farfelue car elle ne repose sur rien de concret.
la plainte est efficace car solo est bouclé de suite à la prison d’antanimora jusqu’au prononcé du jugement et a été condamné à 2 ans de prison avec sursis et un milliard cinq cent millions ariary soit 428.492 euros d’intérêts civils à régler à ranarison tsilavo

 

Mise à jour du 7 novembre 2017 du résumé, suite à la plainte contre X déposée par RANARISON Tsilavo le 4 juillet 2017
On laisse RANARISON Tsilavo, détenant 20 % des parts de la société CONNECTIC,  présenter lui-même cette affaire l’opposant à son ancien patron Solo à travers l’exposé des faits dans sa plainte contre X avec constitution de partie civile au Doyen des Juges d’Instruction du Tribunal de Grande Instance de Paris, le 4 juillet 2017. Il manque dans cette présentation par rapport à sa plainte initiale avec demande d’arrestation déposée près du Procureur Général près de la Cour d’Appel d’Antananarivo du 20 juillet 2015 , la partie dénonciation par le Cabinet de Commissariat aux comptes RAZANANIRINA des anomalies sur les comptes annuels de la société CONNECTIC en 2011 déposée en 2012.

En résumé, RANARISON tsilavo a découvert que solo en sa qualité de gérant de la société connectic a payé des factures d’emergent network, pour un montant d’environ 1.047.060 euros à l’aide de fausses factures de produits cisco systems que la société connectic dit n’avoir jamais reçu.
d’après RANARISON tsilavo, la société cisco systems nie catégoriquement l’existence de toute relation d’affaires avec la société emergent network et déclare même que cette dernière ne s’est jamais vue le droit de céder le droit de commercialiser la moindre licence à Madagascar.
solo a été donc condamné à une peine de deux d’emprisonnement avec sursis, ainsi qu’à payer à RANARISON tsilavo environ 428.492 euros au titre des intérêts civils.
plainte contre x avec constitution de partie civile de RANARISON tsilavo déposée au doyen des juges d’instruction tribunal de grande instance de paris le 4 juillet 2017

Tout au long de notre démonstration, on va retenir la somme de 1.047.060 euros qui correspond au montant des virements envoyés par CONNECTIC à la société française EMERGENT de 2009 à 2012.

Et on va comprendre tout de suite que c’est une accusation farfelue et mal ficelée car les virements, qui sont TOUS signés par RANARISON Tsilavo, le plaignant lui-même, ont une également contrepartie appuyée par des pièces :

  • RANARISON Tsilavo a lui même rédigé le 25 avril 2012 un e-mail reconnaissant que la société EMERGENT a envoyé pour 1.361.125 USD et 297.032 euros de marchandises à la société CONNECTIC à Madagascar, pour la période 2009, 2010 et 2011.  RANARISON Tsilavo le plaignant reconnaît le 25 avril 2012 que la société EMERGENT a envoyé à la société CONNECTIC des matériels pour 1..361.125 USD et 297.032 euros.
  • La douane française a constaté que la société EMERGENT NETWORK a envoyé des matériels à la société CONNECTIC à Madagascar par l’intermédiaire du transitaire français Midex à Orly, pour 1.415.430 euros.
  • Le grossiste des produits CISCO a facturé la société EMERGENT NETWORK pour 1.244.714,90 USD pour des produits fabriqués par la société CISCO destinés à la société CONNECTIC à Madagascar. L’adresse de destination est Madagascar et les utilisateurs finaux (end users) sont des entreprises situées à Madagascar.
    Les bons de commande ont été établis par RANARISON Tsilavo lui-même.
 Des virements supposés illicites de 1.047.060 euros envoyés à la société EMERGENT qui ont une contrepartie confirmée par différentes sources et la contrepartie dépasse très largement le montant des virements TOUS signés par RANARISON Tsilavo.

C’est écrit sur le site de CISCO « Le matériel Cisco peut être revendu ou loué librement » nul besoin d’être membre d’une chaîne de vente quelconque pour pouvoir vendre

https://www.cisco.com/c/fr_ca/products/warranty-listing/hw-sw-relicensing-program-fr.html