1.047.060 euros de virements dits illicites d’après RANARISON Tsilavo envoyés par CONNECTIC dans le compte bancaire de EMERGENT NETWORK – Partie 2

0
196

La société EMERGENT  a fait l’objet d’un contrôle fiscal par la Direction générale des impôts française au mois de mars 2013 qui valide la comptabilité de EMERGENT : 59.595 euros de bénéfice cumulé de 2009 à 2012.

Le montant de 1.047.060 euros de virements doit se trouver dans le bilan de la société EMERGENT s’il n’y a pas de contrepartie car ce serait  » du passif non justifié  » pour l’administration fiscale française

 

RANARISON Tsilavo lui même dans un email du 25 avril 2012 reconnaît que la société EMERGENT a envoyé à la société CONNECTIC des équipements pour 1.361.125 USD et 297.032 euros donc les virements de 1.047.060 euros ont une contrepartie

RANARISON Tsilavo le plaignant reconnaît le 25 avril 2012 que la société EMERGENT a envoyé à la société CONNECTIC des matériels pour 1..361.125 USD et 297.032 euros.

En effet, une entreprise qui bénéficie d’une largesse de 1.047.060 euros ne peut pas avoir que 59.595 euros de bénéfice sans qu’il ait une contrepartie en charges de l’autre côté.

Car EMERGENT a acheté également des matériels CISCO livrés à CONNECTIC Madagascar  chez WESTCON Africa pour 1.288.099 USD

 

La douane française a constaté que EMERGENT NETWORK a envoyé des matériels à CONNECTIC pour 1.415.430 euros, les dossiers EX1 de sortie à la frontière établis par Midex à l’appui peuvent servir de preuve irréfutable

Tout cette démonstration pour dire qu’il n’y a pas de délit d’abus de biens sociaux CAR il n’y a pas de préjudice

Que RANARISON Tsilavo a tout fait pour mettre Solo en prison, de suite, jusqu’au prononcé du jugement, pour qu’il ne puisse pas se défendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here